La maladie d’Alzheimer, du stade précoce au stade avancé

La maladie d’Alzheimer est une pathologie due à une dégénérescence progressive des neurones cérébraux entraînant des troubles cognitifs et comportementaux. On compte 900.000  personnes atteintes de cette maladie en France. Bien que la population la plus touchée soit les personnes âgées, le diagnostic reste difficile étant donné que les symptômes de cette maladie sont parfois interprétés comme des signes habituels du vieillissement. 

Quels  sont les symptômes de la maladie d’Alzheimer ?

Malgré que les symptômes de cette maladie ne soient pas faciles à déceler en raison d’une confusion avec les signes de vieillissement, il est important de repérer les signes évocateurs. Avant d’aller consulter le médecin. Les signes peuvent être représentés par :

  • Un trouble de la mémoire: la maladie se manifeste par la mort progressive des cellules cérébrales. Cela se produit initialement au niveau de la partie du cerveau ou se forme les souvenirs. Les troubles de la mémoire peuvent aller de simples oublis à de graves altérations de la mémoire en fonction du stade de la maladie.
  • Une désorientation spatio-temporelle: Lors du vieillissement,  il peut arrive que la personne oublie parfois la date ou a du mal à se souvenir d’un endroit, dans le cas où la personne est atteinte de la maladie d’Alzheimer, il peut y avoir des troubles plus sévères.
  • Troubles du comportement et de l’humeur: L’irritabilité, l’anxiété, les changements anormaux d’humeur ainsi que les troubles du comportement sont aussi des signes suspicieux de la maladie d’Alzheimer bien que les personnes âgées et particulièrement les femmes dans leurs états normaux ont tendances à présenter ces signes.
Closeup of a support hands

La maladie d’Alzheimer : du stade précoce au stade avancé

La maladie d’Alzheimer est évalués selon 7 stades et les symptômes apparaissent de manière progressive puis s’aggravent au fil du temps. Ainsi, la personne peut présenter des déficits légers, mais aussi des dysfonctionnements plus complexes selon le stade de la maladie :

  • Stade 1: Lors d’un examen médical on n’observe aucune démence ni de symptôme évident.
  • Stade 2 : Des déficits cognitifs très légers sont les premiers symptômes à se manifester et la personne elle-même remarque des petits oublis.
  • Stade 3: A ce stade les patients sont diagnostiqués comme atteints de la maladie d’Alzheimer, on observe des déficits cognitifs légers et cela se traduit par l’oubli de certaines informations toutes récentes ainsi que des troubles de la concentration.
  • Stade 4: Jusqu’à ce stade, la maladie est considérée comme bénigne, la perte de mémoire s’accentue en oubliant des évènements récents, les sauts d’humeur prennent place et le patient commence à avoir des difficultés à exécuter certaines tâches quotidiennes.
  • Stade 5: C’est à ce stade qu’on observe des déficits cognitifs modérément sévères, la personne n’arrive pas à se souvenir de certaines informations essentielles tel que son adresse, son numéro de téléphone ou d’un évènement important et sollicite une aide pour effectuer des tâches quotidiennes.
  • Stade 6: Déficit cognitif sévère, l’aggravation des troubles de la mémoire se présente, les troubles comportementaux et du sommeil s’installent. La personne commence à devenir dépendante de toute aide pour les tâches quotidiennes.
  • Stade 7: il s’agit du stade avancé de la maladie, le patient ne peut plus interagir avec son entourage et perd ses capacités psychomotrices d’où le besoin accru d’un aide-soignant. 

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer nécessitent-elles d’être prise en charge ?

Comme toute maladie, on atteint de meilleurs résultats en fonction de la précocité du diagnostic. Il est important de privilégier le traitement préventif et l’accompagnement des séniors surtout ceux qui sont à risque (ceux avec des maladies cardio-vasculaires, les diabétiques, les hypertendus…), en encourageant l’activité physique, le maintien de la vie sociale, le rééquilibrage diététique… 

À l’heure actuelle,  des recherches scientifiques sont en cours, mais il n’existe pas encore de traitement curatif à cette maladie. Cependant, les moyens médicamenteux utilisés ralentissent  la progression de la maladie et limitent ses complications. 

L’accompagnement des patients est plus favorable si l’on procède à une prise en charge  pluridisciplinaire, impliquant différentes disciplines de la médecine comme la neurologie, la psychiatrie, la kinésithérapie, l’orthopédie ainsi que les aides-soignants professionnels, mais encore les aidants du membre de la famille qui sont indispensable dans la vie quotidienne des malades. 

La maladie d’Alzheimer est une maladie fréquente concernant les personnes en âge avancé bien qu’il existe des formes précoces de la maladie. Elle se manifeste par des pertes de mémoire et des troubles comportementaux dus à une dégénérescence des cellules cérébrales. L’évolution de la maladie d’Alzheimer se fait en 7 stades et l’apparition des symptômes se fait progressivement. La prise en charge est pluridisciplinaire, idéalement précoce et la plupart du temps non médicamenteuse.